Piloter la performance des grands projets d'infrastructure publique : le cas des routes au Sénégal

Dernière mise à jour : 24 oct.



Mohamed Laye

Chef de la division grands travaux routiers, AGEROUTE

Docteur DBA, Business Science Institute

(Thèse DBA dirigée par Pr. Baidari)

 

Introduction


Les infrastructures publiques sont un actif essentiel au développement socio-économique des pays émergents. Comment piloter la performance de ces projets dans le cadre d’une vision élargie des parties prenantes ? Voici quelques réponses à partir d’une recherche sur les grands projets routiers au Sénégal.



Impact(s) de la recherche


Alors que la majorité (60%) des grands projets routiers mis en œuvre de 2007 à 2016 a échoué à respecter les critères de performance fixés au départ (délai, coût), nous proposons une grille d’analyse visant à :

  • élargir les parties prenantes aux projets, souvent restreintes au maître d’ouvrage et au bailleur de fonds (il convient d’inclure le bureau d’études, le maître d’œuvre, l’entreprise, les usagers et les riverains),

  • identifier les rôles de ces différentes parties prenantes et les articuler avec les étapes du projet routier (identification, préparation, réalisation et évaluation),

  • lier les rôles avec divers critères de la performance (délai, coût, qualité, satisfaction des usagers, des riverains et sauvegarde de l’environnement) abordée sous l’angle de l’efficacité, l’efficience et la pertinence.

Piloter la performance de projets d’infrastructure nécessite d’adopter une vision élargie des parties prenantes afin de comprendre comment et à quel moment elles interfèrent sur le déroulement du projet. En outre, nous proposons de dépasser la mesure de la performance du « triangle de fer » (qualité, délai, coût) pour intégrer des critères relatifs aux usagers, aux riverains et au développement durable.



Fondements de la recherche


Ce travail doctoral s’inscrit dans la littérature sur la gestion de projet et sur les critères de performance. Il poursuit les réflexions du chercheur Roger Atkinson qui, dès 1999, souligne la nécessité de dépasser la vision classique de la performance des projets pour intégrer plus de diversité dans les critères.



Méthodologie


La méthodologie de notre recherche s’articule autour des deux étapes suivantes : (i) une analyse quantitative des résultats (délai, coût, qualité) de 41 grands projets routiers réalisés par l’Agence des Travaux et de Gestion des Routes de 2007 à 2016 ; (ii) une approche qualitative sur la base de 34 entretiens semi-directifs auprès de représentants des parties prenantes du projet routier. Ces données ont été traitées à l’aide de techniques d’Analyse de Données Textuelles (ADT) via le logiciel Sphinxet de visualisation avec le logiciel DataViv .



L'avis des Professeurs


Monsieur Mohamed Laye est très impliqué professionnellement par rapport à un sujet qui lui tient à coeur. Il en fait la démonstration dans la première partie du document où il introduit sa question derecherche dans toute sa complexité en l’éclairant avec intelligence par la littérature à laquelle il se réfère (Pr. Moscarola, membre du jury).


Le Pr Mourey considère que ce travail doctoral est de qualité et témoigne de l’appropriation de la démarche scientifique par le candidat. Il a été très intéressé par le travail empirique de grande ampleur réalisé au niveau de l’entreprise AGEROUTE et qui souligne la grande contextualisation de la démarche de recherche. (Pr. Mourey, membre du jury)



Pour aller plus loin …


  • Atkinson, R. (1999). Project management: cost, time and quality, two best guesses and a phenomenon, it’s time to accept other success criteria. International Journal of Project Management, 17(6), 337-342.

  • Barney, J. (1991). Firm resources and sustained competitive advantage. Journal of Management, 17(1), 99-120.

  • Freeman, R. E. (2010). Strategic management: A stakeholder approach. Cambridge University Press.

  • Miller, R., Castonguay, J., & Chebil, F. (2006). La gouvernance des grands projets d’infrastructure publique-Le processus de révision de la qualité (No. 2006rp-23). CIRANO. 29p.

  • Perret, F. L., & Louafa, T. (2008). Créativité et innovation : l’intelligence collective au service du management de projet. Presses Polytechniques et Universitaires Romandes, Lausanne, 351 p.

 

A voir aussi


La présentation de l'ouvrage de Mohamed Laye, en vidéo









77 vues0 commentaire