Comment accroître l'absorption des fonds des projets de développement ?

Dernière mise à jour : 24 oct.


Eustache Akpane

Directeur Général, Global Challenge Corporation-CI

Docteur DBA, Business Science Institute

(Thèse DBA dirigée par Pr. Husson)


 

Introduction


La Côte d’Ivoire fait appel à des bailleurs internationaux pour financer ses projets de développement. Paradoxalement, les ressources allouées peinent à être consommées malgré les besoins avérés : comment y remédier ?



Impacts de la recherche


Notre travail doctoral nous a permis de formuler plusieurs propositions managériales dontvoici les trois principales :


Primo, nous recommandons la formalisation claire des attentes des parties prenantes dans un document de type cahier des charges.


Dans les trois projets étudiés, nous avons noté que seuls les rôles des acteurs clés impliquésdans la mise en œuvre opérationnelle étaient évoqués sans aucune mention des intérêts de toutes les parties prenantes, telles que les bénéficiaires, le comité de pilotage, l’équipe de projet, les maîtres d’œuvre, les structures du ministère du budget,…. Nous recommandons qu’au moment de la conception des projets, un document spécifique sous forme de cahier de charges soit rédigé pour répertorier les différentes parties prenantes, leurs intérêts et leurs rôles dans le projet. Mais attention ! Le processus de construction du cahier de charges est tout aussi important que son contenu. Les acteurs impliqués dans la conceptiondes projets de développement devraient prendre du temps pour s’accorder sur son contenu. Par ailleurs, parce que les intérêts des différents acteurs peuvent varier au cours du projet, il est aussi important de prévoir l’actualisation du cahier de charges au moins une fois au cours de la vie du projet.


Secundo, nous recommandons l’harmonisation des procédures encadrant la passation des marchés.


Chaque projet est doté d’un manuel d’exécution, mais doit aussi se conformer aux directives des bailleurs et celles de l’Etat. Face à cette multiplicité de procédures, l’équipe-projet perd énormément de temps dans le déchiffrage du langage de la passation des marchés et des mécanismes complexes de redevabilité. Nous recommandons la rédaction d’un manuel de procédures harmonisé de gestion financière et de passation des marchés dans les projets de développement et sa validation par les bailleurs et l’Etat de Côte d’Ivoire. Mais au-delà des manuels de procédures, et comme le stipule Wittgenstein (1921) « c'est le langage, et donc notre culture, qui crée notre réalité, notre manière de voir et de penser » in Thiétart (2007, p.2), il s’agit de s’accorder sur des notions clés.


Tertio, il est essentiel d’évaluer pour faire évoluer le management des projets de développement


Nous proposons d’évaluer la manière de piloter les projets et les résultats obtenus pour faire évoluer les pratiques de management de projet. Les données de terrain nous enseignent que les évaluations externes sont conventionnelles et les trois projets s’y conforment. Cependant, ces évaluations n’incluent pas l’appréciation des interventions/contributions de toutes les parties prenantes et ne disent rien de la performance de l’équipe du bailleur, du comité de pilotage, du contrôle financier. Il s’agit d’accroitre la redevabilité de chaque partie au regard du cahier de charges des parties prenantes.



Fondements de la recherche


Nous avons mobilisé la théorie des parties prenantes afin de faire la cartographie des parties prenantes intervenant dans les projets étudiés, et d’identifier leurs intérêts et leur influence sur la performance des projets de développement. Nous avons également eu recours aux travaux sur le management de projet en raison de l’impact de ce dispositif sur la performance des projets de développement.



Méthodologie


Nous avons eu recours à une approche méthodologique mixte. Un guide d’entretien a permis de collecter des données primaires auprès de 36 répondants (coordonnateurs de projet, directeurs financiers, responsables de suivi et d’évaluation) et de les analyser via une analyse de contenu en les croisant avec les informations des données secondaires (rapportsannuels, descriptifs des projets, rapports des contrôles périodiques). Un questionnaire administré à 96 personnes (dont 8 consultants en support de ces projets) a permis de confirmer les hypothèses issues des entretiens exploratoires.

Avis des Professeurs


Les recommandations managériales proposées sont très significatives et extrêmement contributives pour les décideurs et gestionnaires de projets de développement (Pr. Blandine Ageron, rapporteur)


Le professeur Husson souligne l’originalité du sujet de thèse : la question de l’absorption des fonds devient le critère principal d’évaluation de la performance des projets de développement (Pr. Husson, Directeur de thèse).



Pour aller plus loin



 

A voir aussi...


La présentation en soutenance de thèse d'Eustache Akpane



82 vues0 commentaire